Un jour où l'autre, chacun d'entre nous peut subir du harcèlement à l'école, à l'intérieur de la famille ou au travail.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
danielle



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: a   Lun 10 Déc - 14:43

je prends la plume pour parler de ce qu'il m'arrive .25 ans de service comme acs dans un cpas de Bruxelles avec un contrat d'ouvrière auxilière.
J'ai commencé à travailler comme aide dans le nursing dans un hopital de ce cpas j'ai vite fait le travail comme soignante car à l'époque on ne regardait pas qui avait des diplomes ou pas lors de la fermeture de cet hopital je suis restée dans le nursing de la maison de repos qui remplaçait l'hopital ,quelques années plus tard la législation ayant changée il ne fut plus question de continuer sans qualifications j'ai donc changé de job et je suis devenue magasinier pour la maison de repos pendant 10 ans ,suite à de nouveaux changements ne pouvant plus être dans le secteur iris nous avons été repris par le cpas et la mes ennuis ont commencés la directrice de l'époque ne supportant plus la pression exercée par le CPAS a changé et est devenue très désagréable avec le personnel ne comprenant pas la situation j'avais demandé à lui parler ce qu'elle avait refusé souffrant de plus en plus de cette situation j'avais été trouver le chef du personnel qui m'avait dirigée vers la psychologue de la cellule du harcelement pour une médiation ,la directrice de l'époque avait refusé et avait proposé au dirigeants du CPAS de me licencier appuyée de cinq signatures de personnes pour la plus part n'ayant aucun liens hiérarchiques avec moi pour des motifs plus farfelus les uns que les autres ,j'avais été retrouvé le chef du personnel qui m'a aidée en demandant une entrevue au Bourgmestre ;celui-ci avait mit un terme à mon licenciement et demandé un maintien au travail.
Le syndicat m'a aussi aidée dans mes démarches et m'a assistée lors de ma comparution au Bureau Permanent

Ce maintien au travail a été un véritable enfer je me suis retrouvée à la lingerie de l'autre home de ce cpas parmis des gens qui ne désiraient pas ma présence .
Entre temps la directrice a donné sa démission et un nouveau Directeur est arrivé il était Directeur pour les 2 homes.
A plusieurs reprises je suis allée le trouver pour expliquer ce que je vivais au sein de la lingerie et il m'avait dit qu'il ne savait rien faire car tout était
politique au niveau des conseillers du CPAS j'ai donc continuer à subir le harcelement de mes collègues sans broncher.
Un jour n'en pouvant plus j'ai écris au bourgmestre et comme par miracle je suis retournée travailler dans l'autre home comme préposée à la morgue communale et pour le temps ou je n'avais pas de travail à la morgue à la disposition du de la direction du home.
Entre temps le Directeur a été licencié et la personne le remplaçant ma confié des taches administratives c'était le paradis.
Un nouveau Directeur a été engagé et ca allait bien pour moi jusqu'au jour ou ma collègue est décédée et fut remplacée par une personne venant de la commune
Cette personne ayant des appuis politique a vite marqué ses marques et
le cauchemar a commencé brimades réflexions sur mes qualifications et j'en passe.
Le Directeur nous a convoquées et a demandé de régler le problème j'étais d'accord mais pas elle et qd je suis rentrée de congé je n'avais plus ma place au bureau je devenais simple aide logistique dans les étages.
Comme le deuxième home ferme pour des raisons de non conformité on m'a dit que la restructuration était à l'origine de ce changement ,mais au fond de moi je savais que ce n'était pas vrai.
J'ai donc réécris au Bourgmestre et cette fois j'ai eu plus d'ennuis qu'autre chose avec les dirigeants du CPAS on m'a carrément dit que leurs décisions avaient été prisent par méchancetés et la j'ai craqué et j'ai fais une TS sur mon lieu de travail.
Personnellement personne n'a pris de mes nouvelles je suis retournée au travail et on m'ignore complètement.
J'ai été a la cellule du harcelement de la médecine du travail faire acter car je m'attends à tous moment d'être licenciée car je suis sous les ordres d'une des cinq personnes qui avait signé mon préavis il y a 4 ans.
J'ai juste appris une chose de cette expérience que dans le secteur public
on ne s'occupe pas de vos compétences mais bien de vos appuis politique
et si vous devez vous plaindre on vous casse sans états d'âme, car tous mes amis de mes amis se tiennent par la main et vous ne savez rien y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
a
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stop à Toutes Formes de Harcèlement :: Harcèlement :: Harcèlement au travail-
Sauter vers: